8 Conseils pour ne plus tomber quand il neige

C’est la saison, nous pouvons à tout moment nous faire surprendre par la neige. Un manteau neigeux peut très vite recouvrir l’asphalte. Trop tard dès lors pour faire demi-tour. 8 conseils pour rester debout.

1- Vision : La neige qui tombe va recouvrir votre visière. Tous les produits déperlants ni feront rien. Nettoyez la visière régulièrement de la main gauche. Prudence quand vous lâchez le guidon.

2- Visibilité : Plus que jamais, les autres conducteurs ne vous verront pas. Eux aussi ont un champs de vision rétréci (neige, buée etc). Faites vous voir et assurez-vous d’être vu quand nécessaire.

3- Anticipation : on essaie de ne plus freiner. Pour cela on anticipe afin de ne pas avoir à bloquer les roues et on joue plus avec le frein moteur. Tout doux sur le frein arrière. On bannit le frein avant.

4- Vitesse : on divise par 2 ou par 3… voire 4. Ça facilitera le pilotage et au moins vous tomberez moins vite.

5- Concentration : on reste concentré sur sa conduite… et sur ce que font les autres… devant, derrière et sur les côtés. Tout au long du trajet. C’est vers la fin que la chute arrive souvent. On a pris confiance, on est fatigué, on est presque arrivé alors on relâche et – hop -on est par terre.

6- Trajectoire : on choisit son sillon. Et c’est certainement le plus difficile. Quelle trace prendre. C’est pas la neige qui fait glisser, c’est la glace, le verglas. On évitera de rouler sur ces pistes savonnettes. Si c’est sombre ou qu’il y a des reflets, on cherche une autre trace. Mieux vaut rouler sur une fine couche de neige fraîche que sur une plaque tassée par les roues des voitures, qui devient vite une grosse patinoire.

Attention en interfile, on a en plus à gérer les bandes blanches, déjà glissantes en temps normal. Sachez aussi que le caisseux ne voyant plus ce satané marquage au sol ne va plus respecter sa voie et risque d’empiéter sur votre mince couloir.

Douceur : on pilote tout en douceur. Sans à-coup. Régulier sur le filet de gaz, léger sur le guidon.

Position : on reste droit et bien équilibré sur la moto, même dans les virages. C’est pas élégant mais on essaiera un autre jour de poser le genoux en mode HighSide. On risque de poser bien plus que la rotule sinon.

Et si pour le retour, la batterie est HS à cause du froid. On n’insiste pas, c’est un signe du destin, on ne tente pas le diable et on rentre en transport.

N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire.

Commentaire(s)

  1. Avatar Nico
    Répondre

    Sans aller jusqu’à poser le genou,
    Le fait de déhanché en virage, même a très basse vitesse, permet de garder la moto encore plus droite, ce qui améliore le contact roue-route et évite la chute !
    Certes, on passe pour un c**, déhanché à 2 à l’heure … Mais un c** qui reste sur ces roues !

LAISSER UN COMMENTAIRE