16 décembre 2017

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 vote(s), moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Passion et Patience à l'AFMCM

Plus les motards vivent leur amour de la moto, plus ils veulent en connaître les dessous. Certaines autres fois c’est la confiance en des garagistes peu scrupuleux mais très onéreux qui s’égare. Mais oser déposer le carénage n’est pas permis à tous. Il est hasardeux de se jeter dans l’inconnu. Difficile de trouver un guide pour démystifier la mécanique. Après de longues recherches, nous avons découvert l’AFMCM, une association de formation à la mécanique moto. A sa tête, deux passionnés :  Jacques et Arnaud. Passionnés de mécanique, ils démonteraient tout même un moteur d’avion comme l’explique Arnaud. Et passionnés d’enseignement aussi. Depuis plus de 20 ans, ces 2 compères ont quitté les ateliers de concessionnaires puis les lycées professionnels où ils dispensaient leur savoir acquis pour fonder cet organisme de formation. Un hangar au coeur de la  campagne briarde abrite les différentes motos qui vont être montées et démontées plusieurs fois par une centaine de stagiaires par an. A eux deux, c’est plus de 60 ans d’expérience moto qui vont être distillés. D’abord lors de 2 formations longues qualifiantes qui préparent en 3 mois des stagiaires à passer des diplômes comme le CAP. Jacques est fier d’annoncer 100% de réussite chez ceux qui décident de valider l’expérience. Ensuite pendant des modules courts – de 1 à 5 jours – pour initier les particuliers à la mécanique.

Et c’est ainsi que l’on constate la patience de Jacques et Arnaud quand ils accompagnent les novices en mécanique. Ils prennent le temps d’expliquer, demande de refaire jusqu’à ce que le geste soit compris, ressenti. Ici, l’expression « Cent fois sur le métier remettre l’ouvrage » prend tout son sens.

A chaque stage, c’est l’occasion de rencontrer des gens aux profils différents mais qui se réunissent tous autour d’une passion commune : la moto. Ces stages ouvert à tous, de 17 à 77 ans, permettent à tout à chacun de faire tomber les barrières de l’inconnu, de démystifier ce qu’il y a sous le carénage et de prendre en main les clefs et le tournevis. Signe que les temps changent, depuis quelques années, des femmes rejoignent ces formations. Tous commencent par les stages « Entretien », pour surveiller l’état de sa moto et remplacer les consommables pour enchaîner sur le stage « Révision, » qui  effectuera en 2 jours ce qui se passe dans un atelier pro. Ensuite, au choix, les élèves pourront continuer pour en savoir plus l’électricité, le moteur ou la direction…

Attention, les places dans les stages courts ou longs sont limitées, et vite réservées. Inscrivez-vous de la part du Motomaton. Qui sait ? A votre retour, vous démonterez quelques éléments de votre moto et peut-être que comme moi, vous perdrez confiance en votre garagiste en trouvant sous la batterie un mégot de cigarette…

Si vous êtes intéressé, vous pouvez les rencontrer, tous les ans au Salon Moto Legende. C’est ce week-end. Foncez !